lundi 7 juin 2021

Ada - Les mystères de Cendréclat


La rochelune.

Cette pierre nourrie par la lumière de la Lune offre une source d'énergie sans limites. Abondante et vénérée, elle ne fait qu'un avec le quotidien des gens.

A Cendréclat, la ville est dirigée par un fanatique assoiffé de sang, massacrant les habitants un par un. Adalïse, une jeune femme bijoutière, cherchera à découvrir la vérité derrière tant de terribles secrets...

-----------------------------------------------------------------

Laissez-moi vous présenter un oneshot français, un véritable petit bijoux créé par les doigts de fée de Tpiu. Partie d’une série de sondage sur sa page facebook, ce mangas en un tome s’est formé grâce à la participation des lecteurs. Suivant les résultats du sondage, Tpiu à construit une petite histoire pour, lors des derniers chapitres, reprendre entièrement la main et nous offrir un finale en apothéose.

Je vous avoue avoir été fière de participer à ces petits sondages mais aussi aux quelques concours que Tpiu organisa tout le long de l’écriture pour le design de tel ou tel personnage ainsi que certains décors. L’une de mes créations prône d’ailleurs fièrement dans les premières pages du mangas.

Trop d’émotions en tournant les pages !


L’histoire se déroule dans la cité hivernale de Cendréclat, où les habitants vénèrent la lune et le grand gardien. Chaque habitant se voit implanter une « rochelune », marquant ainsi son passage à l’âge adulte. C’est ce qui arrivera bientôt à la petite Alva, venu chez la bijoutière Adalïse afin de se préparer pour le grand jour.

Mais, tout cela prend une autre tournure lorsque Adalïse découvre l’identité de « la sacrifiée » lors de la cérémonie de la lune. Le lecteur suivra alors Ada dans sa quête de la vérité, accompagnée par ses alliés. C’est une histoire courte mais néanmoins palpitante que nous offre Tpiu dans ce tome et on en demande plus ! Surtout compte tenu de l’épilogue ! Malgré le fait que tout tienne en un seul tome, les rebondissements sont nombreux et le lecteur passera du rire aux larmes en passant par le choc à plusieurs reprises.

Beaucoup trop d’émotions !

Adalïse, notre héroïne est tout simplement géniale. Le fait de la voir lutter et se reconstruire une fois ses convictions voler en éclat est très intéressant. Elle évolue réellement dans ce tome et la Ada de la fin n’a plus rien à voir avec celle du début. Elle est forte et courageuse mais aussi gaffeuse, impétueuse et elle ne reculera devant rien pour découvrir la vérité qui sommeil à Cendréclat.

Il sera difficile de parler longuement des autres personnages sans spoiler l’histoire, je vais donc vous faire une petite liste rapide :

- J’ai adoré le frère d’Ada, Ïkar. Leur relation est vraiment bien développée, tout comme celle avec leur père qui, pourtant, n’apparaît qu’au début et à la fin du tome. Bravo à Tpiu d’avoir réussir à retranscrire autant de chose en si peu de temps.

- Alva est adorable dés les premières pages, vous allez vite tomber sous le charme de cet enfant, certe jeune, mais déjà plus éveillée que certains adultes l’entourant.

- Son frère, Sora, est un peu plus effacé, néanmoins, il est le plus réfléchit (et le plus trouillard) de tous, ce qui ne rend son courage que plus grand encore.

- Le mystérieux Jazil est à mourir de rire lorsque Ada le rencontre, ne serait-ce que par sa tignasse immense (merci aux gagnants du concours – Julie P et Ines Maoui – pour son design entre le badass et le ridicule que j’ai adoré!)

- Les autres personnages comme la mère et la petite sœur d’Alva et de Sora, la professeure, le grand prêtre ou encore l’amie d’Ada n’apparaissent que peu mais font toujours des entrées remarquées. Que vous les adoriez ou détestiez, ils ne vous laisseront pas indifférent.

Tpiu a su, en un seul tome (je me répète, désolé) construire des personnages loin des clichés habituels. Qu’ils soient en premier plan ou non, ils ont tous leur importance et leur caractère, bien loin de la simple vision manichéenne de pas mal de récits.

Je suis fan de cette histoire


Les dessins sont remplis de détails, et la mise en page est fluide et agréable. On suit l’histoire sans aucune difficultés, certains évènements et sentiments étant accentués par le découpage des planches. Les décors se feront parfois plus discret voir totalement invisibles pour laisser plus de place aux personnages et à leurs émotions, ce qui n’est pas pour me déplaire.

De plus, entre chaque chapitre, vous pourrez voir les résultats des sondages dont je parlait dans le premier paragraphe ainsi que les gagnants des différents concours qui ont notamment donné leur design à Alva ou encore Jazil.

Pour conclure, ce petit oneshot est une véritable perle que je vous conseille d’avoir dans votre bibliothèque. Certes, cela peut vous sembler court un seul tome, néanmoins, personnellement, je préfère une belle histoire magnifiquement racontée et courte plutôt que quelques chose qui traîne en longueur et où j’ai tendance à vite m’ennuyer et/ou me perdre.

Ada, la plus cool de bijoutière

Gifs = My hero academia ; le voyage de Chihiro ; Aggretsuko



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire