Mercy Thompson tome 7 - La morsure du givre


Pour Mercy Thompson, mariée depuis peu à Adam Hauptman, charismatique Alpha de la meute locale, cela aurait dû être un Thanksgiving paisible en famille. Elle était loin d’imaginer que faire du shopping avec sa belle-fille Jesse risquait de virer au cauchemar. Et pourtant, lorsqu’elle ne parvient pas à joindre Adam par téléphone, ni aucun membre de la meute, la jeune femme sait que ceux qu’elle aime courent un grave danger. Aidée par des alliés improbables, Mercy va devoir une fois de plus voler au secours des siens.

-----------------------------------------------------------------

Cette nouvelle aventure démarre bien après le tome précédent – environ un an après pour être exact – et se mêle aux événements de l'autre saga de Patricia Briggs : Alpha & Oméga. Mais ne vous en faites pas ! Si vous n'avez pas lu ces romans – dont je ferais certainement des chroniques plus tard – vous arriverez tout de même à suivre l'intrigue car Mercy nous résume rapidement les fais. 
Impossible de se perdre. 

Ce n'est pas la première fois qu'un élément d'Alpha & Oméga a des répercutions sur les aventures de Mercy, mais, en général, ce ne sont que des allusions à certains personnages. Là, le monde à été entièrement chamboulé par le meurtre du fils d'un sénateur, tué par un fae dans Alpha & Oméga. Depuis ce jour, les faes se sont retirés et ont déclarés une espèce de guerre froide aux humains, ce qui rend la situation difficile pour les loups-garous ayant fait leur coming-out. 
Malgré cela, Mercy – enfin guérit de sa rencontre avec la déesse du fleuve – tente de passer de bons moments en famille, et ne résiste pas longtemps à Jesse – sa belle-fille – lorsque celle-ci lui demande de faire les boutique lors du black friday. C'est alors que la meute toute entière se fait enlever et torturer. 
Comme a son habitude, Patricia Briggs nous livre ici une intrigue extrêmement bien ficelée et à la conclusion plus que surprenante. Chose différente des autres tomes : Nous voyons, à deux reprises, l'histoire du point de vue d'Adam, à la troisième personne. Cela n'est pas le moins du monde dérangeant, étant donné que le changement se fait clairement, avec un gros « ADAM » noté juste sous le numéro du chapitre. Au contraire, je trouve ce nouveau procédé assez intéressant et il nous permet de rentrer un peu dans la tête de notre bel Alpha. 
Ce qui n'est pas pour me déplaire... 

Ce tome suit principalement Mercy, mais, comme dit plus haut, il est intéressant également de voir ce que ressent réellement Adam. Parce que, oui, autant les pensées de Mercy nous étaient clairement montrées dans les tomes précédent, autant notre cher alpha, quoique plus ouvert, restait tout de même bien mystérieux. 
Ici, on découvre que sous ces airs de chef charismatique et fort, ce cache également un être effrayé de perdre ceux qu'il aime et qu'il protège, écrasé par le poids des responsabilité et honteux de sa propre nature. En résumé, on découvre le côté vulnérable d'Adam, et c'est ce qui manquait pour rendre ce personnage parfait à mes yeux. 
On retrouve également plusieurs personnages tels que Jesse, Gabriel ou encore Tad qui m'avait terriblement manqués. Mais également quelques nouveaux comme Asil, loup présent dans Alpha & Oméga que j'affectionne particulièrement. 
J'adore les loups sanguinaires 

Ce tome est plein de surprises et, même si j'aimerai vraiment que Mercy coule des jours heureux en compagnie de l'Alpha de son cœur, j'avoue ne pas me lasser de ses aventures et attendre avec impatiente les prochains ennuis qu'elle rencontrera ! Ne serais-ce que pour profiter une fois de plus de la sublime plume de Patricia Briggs. 
Je devrai avoir honte... 


Gifs = Pirates des caraïbes ; El dorado ; Wolf's rain ; games of throne

Commentaires