Mercy Thompson tome 5 - Le Grimoire d'argent


Mercy ne cracherait pas sur quelques jours de vacances. Après avoir passé les derniers mois à tenter d'échapper aux griffes de la Reine des Vampires, elle découvre que le grimoire des faes est tombé dans de très mauvaises mains : les secrets qu'il renferme sont sur le point d'êtres révélés. Ce qui n'est pas du goût de tout le monde. Non contente de devoir régler cette crise majeure, Mercy a des problèmes personnels : sa maison à brûlé, son ami Samuel file un très mauvais coton et on lui reproche les dimensions apparues au sein de la meute. Elle va devoir faire preuve de la plus grande diplomatie...
pas facile quand on est sous pression!

-----------------------------------------------------------------

Encore une fois, ce tome de Mercy Thompson développe plusieurs intrigues en même temps. Cela peut en déranger certains, mais, pour ma part, je trouve que cela rend l'histoire encore plus réaliste. Après tout, les ennuis n'attendent jamais sagement que l'un se termine pour pointer le bout de leur nez. C'est même plutôt l'inverse et Patricia Briggs arrive à nous tenir en haleine, du début à la fin, sans que l'on perde le fil.
Ce serai dommage... 

Mercedes se remet doucement de l'épisode « Tim » – malgré quelques crises d'angoisses persistantes – et commence enfin à vivre pleinement sa vie de couple. Malheureusement, c'est à ce moment que Samuel tente de mettre fin à ses jours et que les faes s'attaquent à Mercy pour récupérer un grimoire d'argent dont elle ne sait rien. Sans compter sur le fait que certains membres de la meute la rejette violemment, mettant à mal Adam et usant du lien de meute pour nuire à Mercy.
Vous l'aurez compris, ce tome est riche en intrigues, mais n'ayez pas peur d'en avoir trop d'un coup. Tout est tellement bien raconté que l'on se laisse porter par l'histoire sans aucuns efforts.
Néanmoins, préparez-vous à subir beaucoup de ce que l'on appelle communément, un ascenseur émotionnel. En effet, on passe du rire, à la peur, à la colère, pour revenir au rire... et ainsi de suite.
Nous en apprenons encore un peu plus sur les loups – principalement sur les liens d'une meute – ainsi que sur les faes. Mais je ne m'étendrai pas plus sur l'histoire, de peur de vous en dire trop, sachez seulement que c'est certainement l'un des tomes que je préfère !
Je ne m'en lasse pas

Mercedes a repris du poil de la bête dans ce tome et, malgré les crises d'angoisses et les attaques mentale de la meute, elle continue à se battre, plus forte que jamais. D'autant plus que, là, plusieurs vie dépendent de ses choix et de ses actions. Néanmoins, je l'ai également trouvé plus réfléchit qu'avant.
Adam s'est beaucoup ouvert à sa bien aimé coyote et leur duos est absolument adorable mais également incroyablement drôle. C'est certainement l'un de mes couples préférés de tous les romans d'urban fantasy que j'ai lu jusque là !
Samuel, qui commençait déjà à s’affaiblir mentalement au cours des derniers tomes, se retrouve ici à bout. Mais c'est sans compter sur Mercy qui fera tout pour lui redonner goût à la vie.
Les autres loups sont également présents et certains m'ont beaucoup surpris, et pas spécialement dans le bon sens du terme. J'attends de voir la suite avant de les détester totalement mais ils m'ont bien refroidis... Heureusement que certains d'entre eux restent aussi géniaux qu'avant !
Et dans sa globalité, la meute d'Adam est génial

Ce tome est moins dans l'action et plus dans le ressentie, ce qui change des autres aventures de Mercy. Je ne l'ai qu'encore plus apprécié ! Il est bon d'en apprendre plus sur des personnages que l'on suit depuis si longtemps et cela fait plaisir de les voir évoluer, grandir et mûrir.De plus, ce tome prouve, une fois de plus, que la violence et les combats ne sont pas toujours la solution aux problèmes que nous rencontrons. Il faut parfois faire preuves d'intelligence, de bon sens...
Et de ruse ! 



Gifs = L'étrange noël de M. Jack ; La Belle et la bête ; Wolf's rain ; Jurassic park

Commentaires