Tales of Vesperia


"Une lutte pour le pouvoir s'engage entre une civilisation dépendante d'une technologie antique et l'Empire qui la détient. Deux amis, ayant suivis des chemins différents, vont se retrouver pour préserver l'existence de leur monde."





-----------------------------------------------------------------

Tales of Vesperia est le 7ème « Tales of » que je termine.
Je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé ce jeu, néanmoins, on m'en avait dépeint un tableau tellement parfait, que ses défauts m'ont parfois (souvent) gâché mon plaisir.
Vous l'avez compris, cette critique n'est pas objective. Je l'écris juste après avoir fini le jeu, avec ma frustration encore à son paroxysme.
C'est parti !

Pour commencer sur une note positive, parlons des graphismes. Dans l'ensemble, le jeu est vraiment beau. Les personnages font moins « enfantins » que dans Tales of symphonia tout en gardant leur aspect « mangas », la map est plutôt simple mais les lieux que l'ont visite sont vraiment jolis et l'on regrette vite de ne pouvoir en voir plus (je pense notamment à certaines villes comme Halure ou Zaphias). J'ai particulièrement aimé le soin apporté aux expressions du visages. Simple mais efficace.
Je regrette un peu le mélange 3D/dessins animés des cinématiques qui m'ont quelquefois légèrement dérangé, mais l'ensemble reste plutôt beau.
Ça jure tout de même un peu avec le paysage...

Pour ce qui est de l'histoire, je suis plutôt mitigée en réalité.
En finissant le jeu, j'ai eu l'impression de n'avoir eut droit qu'à la moitié du contenu (J'ai pourtant fais pas mal de quêtes annexes.). Certaines intriguent méritaient un traitement plus approfondies comme la guerre sévissant sur ce monde il y a dix ans. Seulement dix ans et personne n'en parle, excepté lorsque cela sert l'intrigue. Pareil pour les Entelexeia ou les enfants de la pleine lune. Tout cela est survolé avec de brèves explications pour servir l'histoire mais ça s'arrête là. C'est dommage, cette histoire est pourtant un peu plus sombre et adulte que les autres tales of, mais il manque quelques chose.
Les personnages trouvent également des solutions aux problèmes avec une facilité déconcertante. Avoir un petit génie dans son équipe permet en effet de trouver des plans tous plus astucieux les uns que les autres, sans fausses notes. Tout est trop bien ficelé.
Soit un peu plus bête Rita, ce serai cool.

Passons maintenant aux personnages.
Yuri est un héros différent des autres. Doué en tout mais le dissimulant à merveille, il préfère rester dans l'ombre et ses répliques sarcastique m'ont beaucoup fait rire. Il aime taquiner les autres mais reste là si ils ont besoin, discrètement.
Repede est excellent ! Mais malheureusement, trop peu présent dans les discussion... Normal me direz-vous, étant donné qu'il ne parle pas réellement, mais tout de même, il méritait mieux. Le fait qu'il soit doublé par un humain est aussi assez étrange, mais cela n'est que mon ressentit de fanatique de loup qui aurait adoré l'entendre hurler à la lune !
Estelle en revanche, est quelque peu ennuyante. Sa manie de toujours douter peut facilement énerver ainsi que sa tendance à toujours n'en faire qu'à sa tête et de changer de direction toutes les cinq minutes.
J'ai eu du mal avec Karol au début, mais c'est certainement le personnage qui évolue le plus au fil du jeu. Petit garçon peureux mais plein de volonté, je me suis finalement beaucoup attaché à lui.
J'ai beaucoup aimé le côté ermite colérique de Rita. En revanche, comme dit plus haut, son rôle se résume à trouver les solutions pour sauver le monde, ce qui est dommage. Elle est douée pour ça, mais j'aurai bien aimé que son histoire soit plus approfondie. Néanmoins, ses moments avec Estelle et Judith sont plutôt sympas.
Raven est un personnage très intéressant... à partir du milieu de l'histoire. Avant cela, je ne comprenais vraiment pas pourquoi il était là. D’ailleurs, aucun des membres du groupe ne comprend pourquoi également. Malgré tout, il devient l'un des meilleurs personnage du jeu, même si je regrette son traitement à la toute fin.
Judith est sous exploitée. C'est pourtant un personnage avec un background intéressant mais l'histoire ne se focalise que sur son obsession des Blastias (un peu comme Rita finalement.)
Ensemble, ce groupe étrange à du mal à faire mouche. Durant plus de la moitié du jeu, on ne comprend pas vraiment la raison qui les pousse à rester ensemble. Certains font pas mal d'aller retour comme Rita et Raven, d'autre ne suive Yuri que pour des raisons insipide, comme Estelle et Karol. Finalement, ils arrivent à avoir une certaine cohérence mais cela prend un peu trop de temps à mon avis.
Pour ce qui est des autres personnages, ils sont... oubliables pour la plupart. Flynn est intéressant (quoique plus plat que dans l'anime) mais les autres ne sont là que pour leur rôle et non leur personnalité. Même l'antagoniste ne fait que quelques apparitions pour finalement voir son histoire raconté par un autre. Il me semble même que c'est le personnage avec le moins de texte de tout le jeu, c'est dire. Néanmoins, je l'ai plutôt apprécié et, étrangement, j’aurai préféré suivre son histoire et utiliser sa solution pour sauver le monde plutôt que celle des héros.
Il est aussi dommage de voir l'absence de Patty Fleur, personnage exclusif à la ps3... jamais sortit en France...
Elle est toute mignonne pourtant !

Venons-en au gameplay. L'ensemble est vraiment bien. Des idées intéressantes comme le système de coup fatale et les artes explosifs qui ajoutent des attaques plutôt impressionnantes et/ou dévastatrices. Ou encore le fait d'apprendre les compétences grâce aux armes et à la synthèse, ce qui oblige le joueur à explorer l'univers à la recherche des armes et matériaux nécessaires à l’apprentissage des compétences comme les artes mystique propres à la saga ou des bonus de stats, etc...
Les raccourcis sont également simple à utiliser et les combat fun et dynamique, que ce soit à un ou à plusieurs. Même si je regrette un peu le systéme de stratégie plus poussé des autres jeux de la saga, force est d'admettre que l'intelligence artificielle fait correctement son travail.
Le déplacement sur la map est très agréable et fluide, à pied, en bateau ou en volant (ce qui arrive extrêmement vite je trouve. Tant mieux ! ). Le système jour/nuit et la météo qui changent l'environnement et les monstres est aussi vraiment sympas.
En revanche, Les combos mettent un peu longtemps à se mettre en place. J'entends par là que, le temps que Yuri remette son épée derrière lui pour repartir au combat, l'ennemi en face à le temps de le poutrer, ce qui est souvent assez frustrant. Il faut apprendre à gérer les combos et la garde en évitant de bourriner pour espérer ne pas trop prendre de dégâts... ce que je n'ai absolument pas l'habitude de faire dans un « Tales of ».
De plus, les ennemis de base, ne font gagner que trop peu d'xp pour le temps que l'on passe à les battre (2 à 5min pour un petit groupe... c'est trop long!).
Le Hors limite est très intéressant, néanmoins, là où l’ennemi possède une espèce de bouclier sous ce mode, nos personnages, eux, peuvent voir leurs enchaînements brisés par l'attaque des adversaires et ainsi voir sa jauge se vider sans faire le moindre dégâts.
Tout ceci handicap fortement pour les affrontements de boss. En effet, on se rend vite compte qu'il est OBLIGATOIRE de farmer les monstres pendant DE LONGUES HEURES pour espérer réussir à finir le jeu sans s'arracher les cheveux.
Pour finir, j'aimerai parler des quêtes annexes. Très nombreuses, mais souvent inintéressantes et surtout, pas du tout intuitif ! Là où les autres « Tales of » donnent des indices pour nous faire comprendre qu'il y a quelques chose à creuser, ici, pour déclencher des scènes, il faut que le joueur retourne sans arrêt dans les lieux déjà visiter, dormir à l’hôtel ou encore sous une tente, attendre qu'il fasse nuit ou que le vent se lève, récupérer 10 000 000 de Gald ou fuir l'ennemi plus de 50fois, … et j'en passe... Sans oublier la 3ème forme du boss de fin, déblocable UNIQUEMENT grâce à une quêtes annexe et avec 20 niveaux de plus que ces deux précédentes formes. Vraiment, c'est un choix étrange...
Finalement, sur 75h de jeu, j'ai du passer 50h rien qu'en farm et en aller retour... Tout ceci pour des livraisons ou quelques scènes rigolotes mais affreusement courte !
Ou encore des révélations de malade sur Judith qui auraient dû être dans le scénario principal...

Pour conclure, je dirais que c'est un bon jeu mais qui est loin d'être le meilleur de la saga comme beaucoup me l'avait affirmés. Malgré de bonnes idées, le tout est quelque peu gâché par une difficulté trop irrégulière et une histoire manquant de profondeur. Préparez-vous donc à des heures de farm et à refaire le jeu au moins une fois en news game + pour en profiter pleinement.
Préparez-vous aussi à rager un peu... un tout petit peu...

-----------------------------------------------------------------

 5 points positifs :
- Les personnages principaux
- Le gameplay
- Les graphismes
- Les dialogues
- Le ton plus « mature »

5 points négatifs :
- L'histoire incomplète
- la difficulté en dent de scie
- La plupart des quêtes annexes
- le farm obligatoire
- Les personnages secondaires


Gifs tirés du jeu vidéo Tales of Vesperia
#talesof #talesofvesperia #ToV

Commentaires